Fondé en 1978 sur l’inspiration de Sœur Marcelle Corneille, et dirigé jusqu’en avril 2014 par Miklós Takács et depuis par Pascal Côté, le Chœur de l’UQAM est un chœur mixte regroupant des personnes de toutes provenances, s’inscrivant ainsi dans la pure tradition des ensembles musicaux affiliés à un établissement d’enseignement. Depuis plus de trente-cinq ans, il contribue au rayonnement de l’UQAM sur la scène musicale d’ici et d’ailleurs.

Le Chœur se spécialise dans l’interprétation de chefs-d’œuvre du répertoire classique, parmi lesquels la Messe en si mineur et le Magnificat de Bach, La Création et Les Saisons de Haydn, la Messe du Couronnement et le Requiem de Mozart, la Fantaisie chorale, l’Ode à la joie, la Messe en do, la Missa Solemnis et Le Christ au Mont des Oliviers de Beethoven, la Missa Solemnis de Liszt, ainsi que plusieurs autres messes, requiem et chœurs d’opéra. Des œuvres de compositeurs du XXe siècle sont également à son répertoire, telles le Te Deum et le Psalmus Hungaricus de Kodály, Carmina Burana de Carl Orff, Les cloches de Rachmaninow ainsi que quelques créations d’œuvres contemporaines, dont la Naissance de David de Sassoun de Garbis Aprikian.

Le Chœur fait le plus souvent équipe avec l’Orchestre de la Société Philharmonique de Montréal, mais il s’est aussi produit avec l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, le Manhattan Philharmonic de New York et l’Orchestre national de Hongrie. Des invitations prestigieuses l’ont amené à la Cathédrale Notre-Dame de Paris, à la Cathédrale de Salzbourg, à la Cathédrale de Lausanne, au Festival de Lanaudière et, à de nombreuses reprises, à la renommée salle Carnegie Hall de New York. Nombreux ont été les moments marquants de ce Chœur, qualifié tour à tour par la critique de « chœur puissant, superbe et spectaculaire » (Le Monde), et dont la participation au programme du Requiem de Verdi à Montréal en 1985 a été soulignée par Maryvonne Kendergi de la Société Radio-Canada comme étant « …à retenir parmi les dates marquantes de notre année musicale et peut-être même de nos annales musicales à Montréal ».

Depuis septembre 2014, le Chœur de l’UQAM est dirigé par Pascal Côté. Il a présenté le Magnificat de Bach et le Gloria de Vivaldi avec l’Ensemble Caprice, ainsi que le Te Deum de Berlioz et le Requiem de Brahms, la Neuvième Symphonie et la Fantaisie chorale de Beethoven, le Te Deum (création) d’Éric Champagne, et la Messe en fa mineur de Bruckner avec l’Orchestre de la Société Philharmonique de Montréal.

Le Chœur de l’UQAM a fêté son 35e anniversaire en se joignant à un prestigieux événement musical, « Énekel az Ország – Le pays chante » à la Salle Béla Bartók à Budapest (Hongrie). En juin 2017, il a été invité à se produire à la Salle Carnegie Hall (New York) avec le New England Symphonic Ensemble et a présenté, à cette occasion, le Te Deum d’Éric Champagne, œuvre composée pour souligner le 375e anniversaire de la Ville de Montréal et le 35e anniversaire de la Société Philharmonique de Montréal. En souvenir du directeur et en guise de reconnaissance, le Chœur a présenté le Te Deum de Kodály (compositeur hongrois) en 2018 à l’occasion de son 40e anniversaire. Et en avril 2022, il a présenté le Stabat Mater de Dvořák.

Le Grand concert du Vendredi saint, auquel participe le Chœur de l’UQAM, est une tradition montréalaise établie depuis 1985 par son regretté directeur Miklós Takács.